Passer au contenu

/ Observatoire de la Francophonie économique

Rechercher

Actes de la conférence internationale OFE-UCAD-2019

Conférence internationale OFE-UCAD "Enjeux et perspectives économiques en Afrique francophone", Dakar, 4-6 février 2019

LES ORGANISATEURS DE LA CONFÉRENCE

L’Observatoire de la Francophonie économique

L’Observatoire de la Francophonie économique (OFE) de l’Université de Montréal a été créé en juin 2017 en partenariat avec le gouvernement du Québec, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Il a pour mission de devenir une ressource de premier plan pour ce qui est des questions liées à la Francophonie économique et donc, un centre de calibre international d’études, de recherche et d’activités de liaison et de transfert sur la Francophonie économique.

L’Observatoire nourrit un intérêt marqué pour les pays en voie de développement, notamment ceux du continent africain. Il mettra à la disposition des partenaires de la francophonie – gouvernements, entreprises et organismes publics et privés – des études de haut niveau, des données fiables et un vaste réseau d’expertises économiques vouées à la réalisation d’analyses économiques résolument ancrées dans la théorie et les faits.

Depuis janvier 2018, l’Observatoire est sous la direction du professeur Brahim Boudarbat.

Pour plus d’information, visitez le site : www.ofe.umontreal.ca

 

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar

L’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD) est la plus ancienne université francophone d’Afrique de l’ouest. Créée en 1957, elle est l’héritière de l’École africaine de Médecine qui date de 1918 devenue l’actuelle Faculté de Médecine, Pharmacie et Odontologie qui vient de célébrer son centenaire.

L’UCAD est une grande université de par sa taille avec 77 720 étudiants répartis en 61 nationalités en 2017. Elle compte six grandes facultés, une trentaine de grandes écoles et instituts et sept écoles doctorales. L’UCAD, du fait de la place qu’elle occupe en Afrique de l’ouest, abrite de nombreuses structures mixtes internationales de recherche et de formation. Elle accueille également de nombreuses rencontres internationales.

Pour plus d’information, visitez le site : www.ucad.sn

 

LES RESPONSABLES DE LA CONFÉRENCE

Brahim Boudarbat

Brahim Boudarbat dirige l’Observatoire de la Francophonie économique (OFE) de l’Université de Montréal depuis janvier 2018. Professeur titulaire à l’École des relations industrielles de cette même université et membre titulaire (fellow) du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) et de l’Institute of Labor Economics (IZA) de Bonn, en Allemagne, il est aussi membre du comité d’experts du Conseil de l’information sur le marché du travail au Canada. En 2004, il a obtenu un doctorat en sciences économiques de l’Université de Montréal. Il possède également le diplôme d’ingénieur statisticien économiste de l’Institut National de Statistique et d’Économie Appliquée (INSEA) de Rabat, au Maroc.

Spécialiste des questions liées à l’immigration, à l’éducation postsecondaire, aux inégalités de revenu et aux conditions de travail des Canadiens, le professeur Boudarbat est l’auteur de nombreux articles et rapports sur le marché du travail – notamment sur l’intégration économique des personnes immigrantes – et sur le système éducatif. Ses travaux portent aussi sur la formation professionnelle et l’emploi des jeunes, entre autres au Maroc. Il a réalisé des études pour le compte de plusieurs organismes, dont le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec, Emploi-Québec, la Commission des partenaires du marché du travail (Québec) et Ressources humaines et Développement des compétences Canada. Il a aussi participé à la rédaction du Rapport sur le développement humain dans le monde arabe de 2016 pour le compte du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). De 1991 à 1998, Brahim Boudarbat a été responsable des politiques en matière d’emploi et du suivi de l’insertion professionnelle des diplômés au sein du ministère de la Formation professionnelle du Maroc.

Mohamed Ben Omar Ndiaye

Mohamed Ben Omar Ndiaye est professeur d’économie et maître de conférences agrégé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), au Sénégal. Il a un doctorat en économie, un diplôme d’études approfondies (DEA) en macroéconomie appliquée (option Monnaie-Finance-Banque), ainsi qu’un master et une licence en management et en gestion des organisations et des entreprises. De juin 2008 à août 2016, il a occupé le poste de directeur général de l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO), une institution internationale de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). De 2005 à 2008, il a été directeur national des programmes de master et de doctorat (Ph. D.) du Programme de troisième cycle interuniversitaire (PTCI) et directeur adjoint (puis directeur par intérim) du Centre de Recherches Économiques Appliquées (CREA) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. De 1999 à 2003, il a servi comme directeur des programmes de formation et secrétaire général du Centre de formation professionnelle de techniques administratives et de gestion de Dakar.

Le professeur Ndiaye a mené plusieurs recherches portant notamment sur le ciblage de l’inflation, la gestion de la liquidité, la politique monétaire, la croissance économique, le mécanisme de taux de change, l’intégration économique et monétaire régionale, la convergence macroéconomique, les négociations commerciales et les réformes fiscales, la productivité, la réduction de la pauvreté et des inégalités et la sécurité alimentaire. Il a conduit un large éventail de missions et de séminaires dans plusieurs parties du monde, particulièrement en Europe et en Afrique. Enfin, il est un membre actif du comité scientifique de l’OFE.

LE COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Désiré AVOM, doyen de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de l’Université de Dschang, Cameroun
  • Brahim BOUDARBAT, professeur titulaire et directeur de l’OFE, Université de Montréal
  • Anne Catherine FAYE, économiste principale, Groupe d'analyse – Montréal
  • Soulaimane LAGHZAOUI, enseignant-chercheur, École Nationale de Commerce et de Gestion de l’Université ibn Tofaïl de Kénitra, Maroc
  • Mohamed Ben Omar NDIAYE, professeur d'économie et maître de conférences titulaire, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal
  • Aminata NIANG, directrice de l'Institut pour la Gouvernance Territoriale (IGT), Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal
  • Fatou Diop SALL, chef du Département de Gestion, École Supérieure Polytechnique (ESP) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal
  • Mounia SLIMAN, enseignante-chercheure à l’Université Ibn Tofaïl de Kénitra, Maroc

REMERCIEMENTS

Les organisateurs adressent leurs plus sincères remerciements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et à son recteur Monsieur Ibrahima THIOUB pour avoir accepté d’accueillir la conférence et avoir mobilisé tous les moyens humains et logistiques à même de la réussir. Ils remercient également l’Université de Montréal, son recteur qui a fait de la langue française et de la Francophonie une vraie priorité, et son vice-recteur aux affaires internationales et à la Francophonie, Guy Lefebvre, qui a honoré la conférence de sa présence.

Les organisateurs souhaitent également remercier vivement les trois partenaires de l’OFE – le gouvernement du Québec, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) – pour leur solide appui à la mission de l’OFE et pour leur soutien dans l’organisation de la conférence.

Ils remercient tout particulièrement le Recteur de l’AUF M. Jean-Paul de Gaudemar qui a bien voulu les honorer de sa présence et qui a accepté d’animer une des tables rondes.

Les remerciements vont aussi au comité scientifique de la conférence pour son travail en amont qui a permis la sélection d’excellentes présentations.

Par ailleurs, les organisateurs sont très reconnaissants du soutien financier que leur ont accordé Affaires mondiales Canada, l’ambassade du Canada à Dakar, la Délégation générale du Québec à Dakar, l’Institut de la Francophonie pour l'Éducation et la Formation (IFEF), l’Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone (ODSEF) et Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

Enfin, un chaleureux merci à tous les chercheurs, intervenants et participants d’avoir contribué au succès de la conférence et pour la qualité des présentations et discussions.

RECONNAISSANCE

La publication des actes de la conférence de Dakar n’aura pas été possible sans la grande contribution de Mme Geneviève Grandmont qui a assuré le suivi, la coordination et l’édition du contenu. La contribution de Mme Marie Maze au niveau la mise en page des textes est également hautement appréciée.

NOTES AUX LECTEURS

Tous les articles publiés dans les actes des conférences et colloques de l’OFE sont disponibles en libre accès pour tous. Toutefois, ils sont protégés par le droit d’auteur et appartiennent à leurs auteurs originaux.

Les idées exprimées dans ces articles sont celles des auteurs et non celles de l’OFE ou de ses partenaires. Aussi, les erreurs et lacunes subsistantes de même que les omissions relèvent de la seule responsabilité des auteurs.

Les articles présentés à la conférence de Dakar mais qui n’apparaissent pas dans les actes sont déjà publiés, sont en cours de publication dans une revue scientifique, ou ne sont pas prêts.   

Pour citer un article :

Auteur(s). 2019. « titre », dans Enjeux et perspectives économiques en Afrique francophone (Dakar, 4 – 6 février 2019). Montréal : Observatoire de la Francophonie économique de l’Université de Montréal, première–dernière pages.

Exemple :

Jaouadi, I., I. Mathauer et M. Mokdad. 2019. « Analyse de la gouvernance de l’achat des services de santé et des méthodes de paiement : Comment aller vers un achat stratégique pour la couverture santé universelle en Tunisie ? », dans Enjeux et perspectives économiques en Afrique francophone (Dakar, 4 – 6 février 2019). Montréal : Observatoire de la Francophonie économique de l’Université de Montréal, 637-654 pages.


SEANCE D’OUVERTURE OFFICIELLE DE LA CONFERENCE

ARTICLES

1. ÉDUCATION

Efficacité interne de l’enseignement primaire au Mali, Fadogoni DIALLO

1-30

 

 

Analyse de l’efficience de l’allocation des ressources publiques dans le système éducatif du Mali de 2000 à 2012 : cas de l’enseignement supérieur, Souleymane SOGOBA

31-46

 

 

Approche par compétences et qualité de l’éducation en Afrique occidentale francophone, Kadio Éric KADIO

47-75

 

 

Massification de l’éducation supérieure et qualification de l’emploi : l’évolution de la surqualification en emploi au Québec, Louis CORNELISSEN

76-102

 

 

Alphabétisation et compétences numériques pour de meilleures opportunités socioéconomiques en faveur des jeunes du Lac Rose (Sénégal), Mariama Mary FALL

103-117

 

 

Impact des milieux familial, social et scolaire sur la réussite scolaire des élèves du primaire : cas de la Côte d’Ivoire, Euphrasie Joviale GUITEY

118-146

2. MARCHE DU TRAVAIL

Analyse des déterminants de la mobilité professionnelle des jeunes diplômés en Côte d’Ivoire, Pokou Edouard ABOU

147-161

 

 

Analyse des Inégalités de Participation au Marché du travail selon le genre au Sénégal, Mamaye THIONGANE

162-184

 

 

Politique monétaire et marché du travail en Tunisie : Une approche DSGE, Kawther ALIMI

185-205

3. ENTREPRENEURIAT

Entrepreneuriat féminin et autonomisation des femmes : état de l’art, Mathata Mireille Pulchérie-Laure OUATTARA et Théophile DZAKA-KIKOUTA

206-223

 

 

Typologie des femmes entrepreneures en République Démocratique du Congo, Glodie Tongu ZIZI et Val MASAMBA LULENDO MPANDA

224-250

 

 

L’engagement des jeunes en faveur des programmes d’accompagnement entrepreneurial : un point sur la littérature, Junior SAGNE, Théophile DZAKA-KIKOUTA et Val MASAMBA LULENDO MPANDA

251-265

 

 

Chômage et entrepreneuriat en Afrique francophone : État des lieux et perspectives, Kwather ALIMI, Abdouraman BOUBAKARI, Gervais Etchèvègnon DJODJO et Soulaimane LAGHZAOUI

266-281

 

 

L’Aide publique au développement (APD) : La part des entrepreneurs africains, Gaffan Ayéwodé Urbain AMOUSSOU

282-296

4. MICROFINANCE

Les institutions de microfinance (IMF) entre langue officielle et langues locales : étude de cas au Sénégal concernant l'obstacle de la langue dans la recherche de financement des personnes à faible revenu, Mouhamadou DIOP

297-327

 

 

Les facteurs déterminant la performance de remboursement des crédits dans les IMF : État des lieux, Kofi MOWU

328-342

 

 

Analyse de l’épargne rurale en Côte d’Ivoire, Christiane Pélagie OSSIN

343-358

5. INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Résistance au changement dans la riziculture en Côte d’Ivoire : diagnostic des facteurs socioéconomiques dans la production rizicole à Gagnoa, Carine Komin Bertille GOHORE

359-385

 

 

Déterminants de l’Innovation dans les pays de l’Afrique Subsaharienne : Les cas du Kenya, Rwanda, Sénégal et Namibie, Moez EL ELJ et Boutheina ABASSI

386-417

 

 

Impact économique d’une agriculture plus technologique au Maroc, Ayache KHELLAF et Sanaa BELAHSEN

418-437

 

 

Les déterminants de l’efficacité technique des entreprises industrielles sénégalaises : Une analyse par la méthode « Data Envelopement Analysis » (DEA), Anta NGOM

438-461

6. ÉCONOMIE INTERNATIONALE

Enjeux et perspectives des négociations commerciales multilatérales pour les États de la CEMAC, Emma Marie Solange NGONDJE SONGUE

462-478

 

 

L’impact des chocs pétroliers sur le taux de change des pays de la zone Franc CFA, Moustapha Adji MBODOU

479-504

 

 

La politique agricole de l’UEMOA et la production des cultures de rentes : enjeux, défis et perspectives économiques, Kossi ADANDJESSO

505-529

 

 

Le boum du secteur minier des années 2000 : enjeux de développement et de soutenabilité dans la zone UEMOA, Edem Thierry Géraud ANANI

528-543

 

 

Mesure et évolution des flux financiers illicites dans la Zone franc, Souleymane OUONOGO

544-555

 

 

Facteurs explicatifs de l’investissement dans les télécommunications de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest, Jonas Bertin MALOU et Babacar NDIAYE

556-576

7. ENVIRONNEMENT

Pollution, croissance économique et efficacité énergétique : cas du Maroc, Youssef BOUAZIZI et Fouzi MOURJI

577-597

 

 

Les déterminants de l’investissement dans les énergies renouvelables en Afrique Francophone, Nadine MOGODE et Faten LOUKIL

598-622

 

 

Entre écotourisme et économie du tourisme : cas de la Réserve de Biosphère de l’Arganeraie. Quelle contribution au développement socioéconomique de la région ?, Salma ITSMAIL et Alaeddine BOUIZEDKANE

623-636

8. ÉCONOMIE DE LA SANTÉ

Analyse de la gouvernance de l’achat des services de santé et des méthodes de paiement : Comment aller vers un achat stratégique pour la couverture santé universelle en Tunisie ?, Imen JAOUADI, Inke MATHAUER et Mohamed MOKDAD

637-654

 

 

Déterminants sociaux et économiques de la mortalité des enfants de moins cinq ans en Afrique subsaharienne : cas du Sénégal, Oumy NDIAYE

655-684

 

 

Déterminants de la demande régulière du traitement Antirétroviraux au Togo, Bagnan BATO et Mawussé K. N. OKEY

685-708

9. ÉCONOMIE INFORMELLE

L’informel, un secteur clé pour un développement socio-économique dans les sociétés africaines, Abdourahmane BA

709-720

 

 

Moteurs de l’économie informelle en Côte d’Ivoire, Kolotioloma Innocent YEO

721-734

 

 

Le rôle des politiques de réforme fiscale dans la détermination du comportement de conformité fiscale des acteurs de l’économie informelle, Faustine KEDE NDOUNA, Roger TSAFACK NANFOSSO et Jean Aristide BILOA

735-761

10. PAUVRETÉ

Dépenses publiques et réduction de la pauvreté au Mali, Mahamadou Bassirou TANGARA , Issoufou SOUMAILA MOULEYE, Abdoulaye MAÏGA et Kéba SISSOKO

762-776

 

 

Réduction de la pauvreté en milieu rural au Mali à travers des aménagements hydro agricoles, Mahamadou Bassirou TANGARA

777-790

 

 

Analyse des effets du commerce international sur la pauvreté multidimensionnelle au Cameroun, Marienne MAKOUDEM TENE

791-814

 

 

Analyse de la pauvreté multidimensionnelle au Sénégal : une approche du bien-être socioéconomique, Mouhamadou SENE

815-835

11. ENJEUX DIVERS

La nécessité d’un observatoire du partenariat Chine – Afrique, Olivier M. MBODO

836-844

 

 

Performance économique des producteurs sous divers systèmes de gestion et de distribution de l’eau dans le périmètre rizicole de Malanville, Dine S. ASSOUMA, Nouroudine OLLABODE, Kassimou ISSAKA et Jacob Afouda YABI

845-857

 

 

Modèle à base d’agents de la dynamique du prix des moutons au Sénégal, Marie Ndeye Gnilane DIOUF, Pierre MENDY et Alassane BAH

858-884

 

La concurrence linguistique comme source d'équilibres économiques - Une approche descriptive, El Hadji FAYE

885-903