Passer au contenu

/ Observatoire de la Francophonie économique

Rechercher

Personnel

Sous la supervision du directeur, le personnel de l’Observatoire de la Francophonie économique contribue à la mise en œuvre des différentes activités et au bon fonctionnement de l’Observatoire.

Actuellement, le personnel de l’OFE est composé d'une adjointe au directeur et d'une assistante.

Marie Maze

Adjointe au directeur de l'OFE

Depuis le premier avril 2019, l’équipe de l’OFE s’est renforcée par l'arrivée de Marie Maze qui occupe le poste d'adjointe au directeur.

Titulaire d’un diplôme universitaire en sciences physiques, complété par une formation professionnelle en ingénierie du développement durable, Marie a débuté sa carrière en tant que chargée de projet pour la ville de Biganos en France puis pour l’Institut de Santé au Travail (Suisse), où elle avait pour mission le développement administratif et financier de projets de prévention des risques professionnels et environnementaux.

Depuis 2013, elle travaille dans le milieu académique en tant qu’assistante aux affaires administratives. D’abord au collège santé de l'Université de Bordeaux en France et depuis 2015, à l’Université de Montréal.

Enfin, elle a été rédactrice volontaire pour le collectif AGRIPO (Agriculteurs professionnels du Cameroun) et pour Médiaterre, la plateforme d’information mondiale francophone pour le développement durable.

Geneviève Grandmont

Université de Montréal

Geneviève Grandmont est candidate au doctorat à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal. Elle est titulaire d’une maîtrise et d’un baccalauréat en relations industrielles de la même université.

Ses champs d’intérêt incluent les politiques publiques, notamment celles qui touchent l’incitation financière au travail, l’équité salariale, les inégalités de revenu et l’immigration. De plus, elle s’intéresse à la gestion des ressources humaines et aux relations de travail. En effet, au cours de sa maîtrise, elle a travaillé sur l’évolution des clauses de conciliation travail-famille dans les conventions collectives et sur l’évaluation des pratiques de formation en milieu de travail.

Cumulant plus de 10 ans d’expérience de travail en gestion des ressources humaines, Geneviève a développé une expertise en formation et développement des employés. Depuis, elle travaille dans le milieu académique comme chargée de cours en perspective économique des institutions et en convention collective. De plus, elle est auxiliaire d’enseignement pour les cours de méthodologie et analyse de données, pratique de négociation collective, et emploi et salaire.

Enfin, Geneviève a œuvré pour le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), ce qui consistait entre autres à coordonner l’école d’été sur l’immigration, l’intégration et la diversité sur le marché du travail.

Anciens assistants de recherche

Christiane Liliane Kammogne

Université de Montréal

D’origine camerounaise, Christiane Liliane Kammogne est doctorante en relations industrielles à l’Université de Montréal. Elle est titulaire d'une licence en sciences économiques  de l'Université de Yaoundé 2 (Cameroun) et d’une maitrise en ressources humaines de l’Université de Corse-Pascal-Paoli (France).

Ses champs d’intérêt incluent les inégalités de santé mentale au travail, la situation des immigrants et des minorités visibles sur le marché de l’emploi, et les politiques d’insertion sur le marché de l’emploi.

Christiane a cumulé des expériences en tant qu’auxiliaire de recherche au sein de plusieurs centres de recherche dont le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM).

Leslyne Ndjaba

Université de Montréal

D’origine camerounaise, Leslyne Ndjaba est titulaire d’un master de recherche en économie fondamentale appliquée et d’un master professionnel en analyse de projets et évaluation des politiques de l’Université de Caen, en France. Elle poursuit présentement ses études au programme de maîtrise en sciences économiques de l’Université de Montréal. Ses champs de spécialisation sont l’économétrie, la modélisation microéconomique et l’évaluation des politiques publiques. Ses compétences s’appliquent principalement aux domaines du développement économique et des politiques environnementales. Avant d’intégrer l’OFE, Leslyne Ndjaba a cumulé plusieurs expériences en tant qu’assistante de recherche dans divers organismes de recherche (Paris School of Economics, J-Pal Europe et École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg (ENGEES).

Tite Tshibangu

Université de Montréal

Originaire de la République du Congo, Tite Tshibangu est titulaire d’un master professionnel en analyse économique et développement international de l’Université d'Auvergne, en France. Il poursuit présentement ses études au programme de maîtrise en sciences économiques de l’Université de Montréal. Ses champs de spécialisation sont la macroéconomie, la finance et l’économétrie. Ses champs d’intérêt en recherche se rapportent aux systèmes financiers, aux inégalités de revenu, à la lutte contre la pauvreté et au développement du secteur privé dans les pays en voie de développement. Tite Tshibangu a acquis une riche expérience en tant qu’analyste et gestionnaire du changement à la Banque Centrale du Congo et en tant que consultant à la Banque mondiale à Washington, D.C.