Passer au contenu

/ Observatoire de la Francophonie économique

Rechercher

Chercheuses et chercheurs affiliés

Le réseau de chercheuses et chercheurs affiliés regroupe des économistes francophones dont les travaux portent sur l’analyse des enjeux socioéconomiques du monde francophone qui sont d’intérêt pour les politiques publiques. Ces chercheuses et chercheurs, dont bon nombre commencent leur carrière, sont motivés à contribuer au rayonnement et à la réussite de la mission de l’OFE.

Le réseau de chercheuses et chercheurs affiliés comprend les personnes suivantes : 

Joseph Nkurunziza

Université du Rwanda

Kigali, Rwanda

 

Joseph Nkurunziza est un chercheur en sciences sociales ayant un intérêt particulier pour les sciences économiques, les statistiques appliquées, l’analyse des politiques économiques et la planification du développement. Après une licence en économie, obtenue en 2001 à l'Université Nationale du Rwanda (UNR), il a travaillé comme gérant de banque pendant une année. En décembre 2002, il a rejoint l'UNR comme assistant au Département d'économie. Il a une maitrise en statistiques appliquées obtenue en 2007 à l'Université catholique de Louvain en Belgique. Il a un doctorat en analyse de politiques de développement économique, obtenu en 2015 à l'Université d’Utrecht au Pays-Bas. Dans sa thèse de doctorat, il a démontré que les politiques visant la réduction de la pauvreté, la qualité du marché de travail et les politiques de développement économique en milieu rural contribuent à la volonté des familles d'investir dans l'éducation de leurs enfants. Pendant sa carrière universitaire, Joseph Nkurunziza a enseigné dans les départements d'économie et de statistiques appliquées. En plus de donner ses cours, il a occupé des postes administratifs, a participé à des conférences et a publié des articles de recherche dans des journaux scientifiques internationaux.

Henri Atangana Ondoa

Université de Yaoundé II

Soa, Cameroun

 

Henri Atangana Ondoa est agrégé en sciences économiques depuis novembre 2015. Il a soutenu son doctorat en économie en 2009 à l'Université de Yaoundé II, en collaboration avec le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA). Actuellement, il cumule les fonctions d’enseignant, de directeur du Centre d'Études et de Recherche en Gouvernance de l'Enseignement Supérieur et de coordonnateur du master en gouvernance universitaire de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de l'Université de Yaoundé II. Ses domaines de spécialisation sont l’économie publique, l’économie de l'éducation, l’économétrie, les institutions et l’économie du développement. Il a participé à plusieurs études pour divers organismes : le PNUD, le CRDI, la CEA, Afrobaromètre et Rio Tinto Alcan (RTA). Il a publié plusieurs articles scientifiques dans de grandes revues et a suivi des stages dans des organismes internationaux tels le FMI, la CNUCED et le CREA. Il a aussi participé à plusieurs conférences à l'échelle nationale et internationale. Henri Atangana Ondoa est membre du comité scientifique de l'Observatoire économique de la Chambre de commerce, d'industrie, des mines et de l'artisanat du Cameroun.

Sourour Ramzi

Institut des Hautes Études de Tunis

Tunis, Tunisie

 

Sourour Ramzi est enseignante à l’Institut des Hautes Études de Tunis. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de gestion, option méthodes quantitatives, de l’Institut Supérieur de Gestion (ISG) de Tunis. Sa thèse, soutenue en 2016, s’intitule « Measuring efficiency of education and modeling education as supply chain with Data Envelopment Analysis » et a été codirigée par les professeurs Mohamed Ayadi, de l’ISG de Tunis, et Altonio Alfonso, de l’Université Technique de Lisboa. Sourour Ramzi possède également un master de l’ISG de Tunis pour sa recherche intitulée « Prévision des systèmes économiques et des marchés financiers ». Elle a publié trois articles sur l’efficience et la productivité du système éducatif en Tunisie.

Nawal Zaaj

Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique

Rabat, Maroc

 

Docteure en modélisation statistique et stochastique, et en économétrie, Nawal Zaaj est actuellement chercheuse en sciences économiques à l’Instance Nationale d’Évaluation du Système d’Éducation, de Formation et de Recherche Scientifique (INE) auprès du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS), au Maroc. De manière générale, Nawal Zaaj s'intéresse aux questions liées à l'insertion professionnelle des jeunes diplômés, à la modélisation économétrique de leurs transitions individuelles sur le marché du travail, à la prospective des métiers et des compétences, et aux questions liées à l'éducation. Dans le cadre de ses recherches à l'INE-CSEFRS, elle mène plusieurs projets au sein du Département de l’Évaluation des Politiques Publiques, allant de l'évaluation des établissements scolaires ou de l'efficacité de l'enseignement supérieur à l’élaboration d'outils et de méthodologies d’enquête auprès des ménages en matière de dépenses éducatives.